Coupeurs de Feu, Barreur de feu

coq

Signification de « BARREURS  DE FEU ET COUPEURS DE FEU »(sur la famille et les animaux)

Les coupeurs de feu appelés aussi barreurs de feu ou faiseurs de rêve ont pour don de stopper la douleur et les « dommages » causés lors d’une brûlure

Tout d’abord, il est essentiel de dire que les brûlures guéries par les barreurs de feu et les coupeurs de feu, incitent les personnes à faire appel à un médecin après avoir coupé le feu, surtout si la brûlure est grave.

Initié par un proche ou un ancêtre le « coupeur de feu » possède ce don jusqu’à ce qu’il se sente trop faible pour l’exercer. Dans ce cas il lui faudra alors à son tour choisir un successeur en lui livrant « le secret » !(concerne les soins par prières uniquement par téléphone)

La brûlure doit être récente, plus le « soin » est immédiat mieux c’est car le coupeur de feu stoppe la brûlure ainsi la douleur, il ne la guérit pas. C’est à dire qu’il ne pourra pas faire disparaître une cloque il peut par contre stopper le feu et donc empêcher la venue de celle-ci.
Le barreur de feu positionne ses mains au dessus de la brûlure, c’est que je fais comme technique
Il y a aussi des coupeurs de feu qui exercent leur don par téléphone ! Il suffit de dire son nom et l’endroit de la brûlure…
Nombreux disent que la douleur disparaît instantanément après ceci ou au bout de quelques minutes. De la magie, un miracle ? Les barreurs de feu ne savent pas plus que leurs patients comment cela fonctionne.
Nombreuses sont les personnes qui se laissent tenter de croire en ce don…beaucoup de personnes ayant tenté l’expérience s’en disent satisfaites voir complètement convaincues. Les personnes ayant ce don ne sont pas vues comme des sorciers, il en existe dans toutes les catégories sociales. Ils soignent toutes sortes de brûlures (feu, coup de soleil, huile brûlante, eau bouillante, ceux et celles qui ont des séances de radiothérapie et certaines chimiothérapie suite à des tumeurs et ont des brûlures internes ou externes…)

Les dons des coupeurs et barreurs de feu sont ils reconnus au niveau hospitalier ?

On entend souvent dire que certains hôpitaux travaillent avec des personnes ayant le don de stopper le feu. Il existe en effet quelques hôpitaux qui proposent une liste de coupeurs de feu à leurs patients notamment en Belgique mais ils restent encore très rares surtout en France
Ces hôpitaux ne se disent pas croyants en ces méthodes mais si la croyance du patient en ce don permet une atténuation de la douleur, pourquoi l’en priver.

massage

Témoignage d’un client brûlé :


« Je m’appelle Romain, je suis étudiant et je travaille dans un restaurant en même temps. Lors d’un service, je nettoie comme d’habitude la cuisine à la fin. Il y a une grosse friteuse dont nous nous servons pour cuisiner les falafels. Je me décide à l’éteindre puis à la nettoyer quelques minutes après. C’est alors que je ripe. Je me retrouve le bras gauche dans l’huile. Je le retire aussi sec; sans précaution, et je me retrouve aspergé d’huile, avec de grosses éclaboussures sur le visage et sur le torse. Evidemment, premier réflexe, me mettre sous l’eau froide (déconseillé; il faut de l’eau tiède et faire dégouliner sur le visage), et essuyer avec un mouchoir. J’ai enlevé beaucoup de peau… Résultat: Brûlure 2ème degré superficiel de l’épiderme au niveau du visage (côté gauche) Brûlure 2ème degré superficiel au niveau du thorax côté droit Brûlure 1er degré oreille gauche Brûlure 1er degré main et avant bras gauche Cela à eu lieu un samedi soir; j’ai été embarqué par le SAMU et emmené en urgence à l’hôpital. J’y ai passé mon dimanche sous calment. Le lendemain, muni de mon tramadol (anti-douleur classe 2), de mes pansements sur le torse et de ma vaseline sur le visage; j’ai vraiment mal et je me sens vraiment mal… Je me renseigne alors sur les coupeurs de feu, j’en avais entendu parlé. Je trouve Sophie Ferber. Lorsque je suis chez ma mère, je commence à me sentir mieux à avoir moins de douleur, sentir une sorte d’apaisement. Et pendant 1h, sans que je remarque, j’allais bien. C’est alors que je reçois un message de Sophie: Suite à la réception de vos photos, je vous ai fait un soin à distance; le sentez-vous? A partir de ce moment, je n’avais que la douleur de la cicatrisation ; et la gêne du pansement. J’ai recouru encore deux ou trois fois aux soins à distance, puis j’ai convenu d’un rendez vous avec elle pour la cicatrisation. Voilà mon vécu de ma première expérience avec cette guérisseuse, et j’avoue avoir été plutôt convaincu, surtout vu la vitesse (aussi dû à de bonnes capacités de régénération) et l’absence de trace sur le visage (plus long pour le torse). Je vous encourage à essayer et même à recourir à ses services aussi vite que possible si cela vous arrive! »

ROMAIN de Strasbourg 67000

 

Avant (le 17 septembre 2016):

 

 

 

Après (fin octobre 2016):

 

 

Explications possibles à la guérison des brûlures :

Les guérisseurs eux-mêmes reconnaissent ne pas savoir « comment ça marche ». Beaucoup évoquent une grâce divine et quasiment tous insistent pour dire qu’ils ne servent que de catalyseur réveillant les capacités de guérison internes du patient. Nous interrogeons Brigitte Grimm-Laforest, présidente du Groupement national pour l’organisation des médecines alternatives (Gnoma) et vice-présidente du Syndicat national des magnétiseurs et praticiens des méthodes naturelles et traditionnelles (Snamap). « Notre vocation est d’abord de soigner, dit-elle. Des dizaines d’entre nous travaillent en France avec des médecins. Mais scientifiquement, nous sommes incapables d’expliquer notre efficacité. Aux chercheurs qui nous traitent de charlatans, nous renvoyons la balle : venez donc nous étudier et dites-nous pourquoi ça marche ! Après tout, c’est votre boulot, pas le nôtre. »

 

Les scientifiques étudiant ces pratiques ne sont pas légion : le sujet est tabou. Mais des recherches existent. Ces mains qui soignent, se dit-on, dégagent probablement un genre d’électromagnétisme dont on devrait pouvoir découvrir comment il guérit. Cela rejoindrait le courant de pensée selon lequel une médecine « quantique », fondée sur les rayonnements, devrait compléter au xxie siècle la médecine « chimique », fondée sur les molécules. Mais avant cela, il y a l’explication « placebo » : l’influence des guérisseurs, surtout psychologique, reposerait sur la croyance et la confiance du patient.
A la question du « comment » les réponses des guérisseurs eux-mêmes sont divisées. Les uns pensent être traversés par une force « sacrée » que nulle science ne pourra jamais appréhender. Les autres affirment qu’il n’y a rien de magique dans ces phénomènes de libération énergétique et que la science médicale aurait tout intérêt à les étudier de près. Voyez-vous une troisième solution ?coq

texte extrait de : http://www.cles.com/enquetes/article/l-hopital-s-ouvre-aux-guerisseurs et http://medecine-douce-lyon.fr/coupeur-de-feu/

 
aller à la page des témoignages

Retour à la page d’accueil

Les commentaires sont fermés